top of page

Retour de Gem Genève - Gemmologie

Dernière mise à jour : 20 juil.

Une petite pause dans mon quotidien pour partir à Genève accompagnée de Frédérique de @bellogems à la rencontre de 187 des plus grands négociants de pierres précieuses du monde. Un petit retour sur ce plongeon stimulant dans le milieu ensorcelant de la haute joaillerie. Du rouge, du vert, du bleu, clair, foncé, nuancé de gris, vif, iridescent, translucide, opaque – à chaque stand son origine et sa spécificité mais à chaque coup d’œil des pierres de taille et de pureté hors normes !


Les rubis

A chaque demande de bijou serti de rubis il m’est difficile de donner un prix tellement la diversité de couleur de rosé à sang de pigeon, de pureté, d'origine et de traitements est importante. Un tour des négociants du salon nous a donné un petit aperçu de la valeur actuelle des rubis de bonne qualité (good/upper) et de poids environ 1 carat.

>>> Rubis de référence ; un coussin de environ 1.0 ct soit environ 6x6mm – peu inclus et rouge intense.

Les rubis présent sur le salon provenaient principalement du Mozambique et de Birmanie ; il faut compter entre 4000 et 6500 euros pour acheter un rubis du Mozambique non chauffé de 1ct de qualité « good ». Trois fois plus s’il vient de Birmanie. 30% de moins s’il est chauffé.


Je me suis plusieurs fois perdue à regarder les rubis de toutes tailles et formes et me voir dériver sur les spinelles sans m’en rendre compte ! D’un rouge se rapprochant étonnamment du rubis et d’un éclat quasiment équivalent, ces pierres sont en pleine montée de popularité en haute joaillerie. Leur prix est environ la moitié de ceux des rubis et peuvent être une alternative intéressante à la reine des pierres précieuses.


Les émeraudes

Du vert, du vert, du vert, et la discussion tourne rapidement sur le type de traitement ; paraffine, huile de palme, huile de cèdre, perma, à chaque négociant son avis sur le sujet. Mais les plus purs ne requièrent aucun traitement – je n’ai même pas osé en demander les prix !


Dans les petites tailles, une nuance de couleur soutenue fait rapidement doubler les prix vis-à-vis d’une couleur plus pâle (menthe).

Les prix des émeraudes de Colombie sont environ 2 fois supérieurs à celles du Mozambique.


Les diamants

On retrouve sur le salon une multitude de diamantaires, proposant des tailles variées ou sur mesure, des tailles hexagonales, des briolettes et des tailles « portrait ».

De nombreux exposants proposent également des diamants de couleurs avec des prix allant pour des petites pierres de couleur rose, jusqu’à 8x ceux du diamant incolore de qualité DF, VS.

Certains proposent les diamants « salt and pepper », des diamants gris actuellement à la mode chez les créateurs et les « milky diamond » dans des nuances blanchâtres. Ces diamants inclus sont revalorisés avec des tailles parfaites et un éclat lumineux.

Les Saphirs

Dans les saphirs, je me suis limitée aux petites tailles, où on retrouve des magnifiques lot arc en ciel à des prix attractifs de part la variété de couleur.

On peut trouver également des saphirs provenant de mines responsables et soutenues par des organisations internationales font leur apparition sur le marché. Nous vous en parlerons plus en détail bientôt – avec des nouveautés !


La taille

Une rencontre avec Victoria Reynaud, une tailleuse de pierre française exilée en Asie pour exercer ce métier dans un pays et bientôt de retour en France.





Discussions - Association de Gemmologie et Francophonie.

Des échanges ont été effectué autour de la durabilité et de la traçabilité de la filière de la joaillerie et des pierres. Brièvement, en attendant l’article dédié à ce sujet qui sortira cet automne dans le magazine GEMMES, il en ressort qu’une grande partie des échanges (ventes) sont basés sur la confiance. La pérennité de la filière dépend alors des connaissances des professionnels et des clients dans le domaine et donc de leur éducation. Mettre en place des nouvelles nomenclatures pour détailler au mieux les produits de chacun et faire évoluer les règles et lois actuellement en vigueur semble également indispensable pour harmoniser les discours et éviter les interrogations.

Il ressort aussi que, pour utiliser au mieux les ressources que nous offre la terre, les traitements ne sont pas à bannir car ils permettent d’utiliser des pierres inutilisables sans ces transformations.

Je remercie Marie Chabrol et Chloé Piccard, animatrices de ces débats pour leur implication dans ces questionnements actuels.

Gemmologue et joaillier créateur à Marseille

Un séjour intéressant, hors du temps de part les gemmes d’exception présentes chez chaque exposant.

De nombreuses rencontres pour vous proposer des nouveautés dans les prochaines collections avec des matières classiques et d’autres, qui sortent de l’ordinaire.


Si vous souhaitez des conseils sur l’achat de pierres précieuses ou de bijoux anciens n’hésitez pas à me contacter. Je partagerai mes connaissances pour réfléchir aux options qui s’offrent à vous en fonction de vos envies et votre budget et pourquoi pas vous trouver la pierre idéale lors d’un prochain salon.

bottom of page