• edortoli

Or recyclé

L'OR RECYCLE, C'EST QUOI ?

A la base on est d'accord que l'or provient forcement de mines et que les conditions d'extraction ne sont pas très recommandées ni pour la planète ni pour les mineurs.

Une alternative actuelle et responsable pour pour la confection de petites séries de bijoux est d'utiliser de l’or recyclé ; l'or est un métal, nous pouvons donc le recycler, l'affiner, le mettre en alliage et le travailler à l'infini sans qu'il ne perde aucune de ses propriétés et de sa noblesse.


L'or recyclé provient de la fonte d'anciens bijoux, de colliers cassés, de pendentifs, de bagues ou d'alliances démodés ainsi que d'anciennes dents en or ou de déchets industriels liés aux fabrications en grandes quantités des grandes marques du secteur de la bijouterie-joaillerie.

C'est en quelque sorte une valorisation de déchets nobles avec un impact environnementale réduit.



UNE NOUVEAUTÉ ?

Pas du tout. Le recyclage de l’or est connu depuis toujours, non pas grâce à notre conscience environnementale mais plutôt par sa valeur économique qui incite à ne pas le jeter. A priori, seuls 2% de la production mondiale auraient disparu.


L’or recyclé a été mis en avant ces dernières années pour s’inscrire dans une démarche de responsabilisation industrielle et limiter les impacts environnementaux du secteur de la joaillerie.


UNE SOLUTION POUR L'ENVIRONNEMENT ?

Dans le secteur de la joaillerie, le recyclage de l’or suffirait à répondre au besoin des nouvelles créations de bijoux. Cependant, même si le recyclage a été mis en avant, l’extraction n’a pas pour autant diminué car l’or est une valeur refuge jouant un rôle important dans le système monétaire. L’or n’est donc pas extrait pour fabriquer des alliances, des montres ou des belles bagues de fiançailles mais pour générer de la valeur. Malgré les conditions de travail, l'extraction aurifère est également la source de revenus de plus de 100 millions de personnes


Fort de ce constat, peu importe le niveau de recyclage vis-à-vis des besoins joailliers ou industriels, l’extraction de l’or va continuer. Il parait donc intéressant de se poser la question de comment limiter la pollution liée à l’extraction minière ?



ET L'OR FAIRMINED ALORS ?

Le secteur de la joaillerie a répondu à cette question en créant le label d’or Fairmined en 2004. Pour répondre à ce label qui assure la traçabilité de l'or et ses conditions d'extraction, les mines doivent être légales et autonomes, elles doivent travailler à petite échelle en respectant au mieux l’environnement et les conditions de travail des mineurs.


Il n’empêche que l’extraction de l’or utilise encore principalement du cyanure et/ou du mercure pour séparer l’or des autres composants de la roche. Ces 2 produits toxiques ont la particularité soit de dissoudre l’or, soit de créer un amalgame visqueux qui permet de séparer l'or de la roche.


Des nouvelles technologies basées sur des réactions électro-chimiques sont en cours d’étude pour éviter l’utilisation de ces substances nocives pour l’humain et l’environnement.




L'OR RECYCLE, QUEL PARCOURS ?

Le titre de l'or récupéré pour recyclage est tout d'abord contrôlé afin de valider le pourcentage d'or contenu dans l'alliage et séparer les bijoux fantaisie.

Le métal est ensuite fondu et grenaillé pour obtenir des petites billes de 2 à 5mm environ. Ensuite les méthodes d'affinage par électrolyse et/ou à l’aide de différents acides permettent de récupérer

- les 75% d’or pur contenu dans les alliages d’or 18 carats (750 millièmes),

- les 58,5% contenu dans les alliages d'or 14k

- et les 37,5% contenu dans les alliages d'or 9k.

Cet or pur est ensuite assemblé à divers métaux (selon les couleurs) par notre fondeur partenaire pour créer votre nouvel alliage de la couleur de votre choix – or rose, or jaune, or blanc.


Rappel : L'or utilisé en joaillerie est un alliage d'or contenant un certain pourcentage d'or. Il est allié à d'autres métaux pour le rendre plus dur tout en gardant une certaine élasticité pour sa transformation. Cet assemblage nous permet également de jouer sur sa couleur. L'alliage le plus communément utilisé dans le secteur de la bijouterie est l'or 18 carats ou 750 millièmes. Cela signifie qu'il comporte 75% d'or pur et 25% d'éléments d'alliages.


Or jaune 18k : 75% d'or 24k, 12.5% d'argent, 12.5% de cuivre

Or rose 18k : 75% d'or 24k, 5% d'argent, 20% de cuivre

Or blanc 18k : 75% or 24k, 15% argent, 10% de métaux de couleur blanche ( fer, palladium,...)

Pour donner une couleur très blanche à l'or blanc on le recouvre par électrolyse d'une fine couche de rhodium (rhodiage), un métal noble et très blanc. Cette couche va avoir tendance à s'endommager avec le temps et vous verrez alors votre bijoux jaunir. Pas de panique, nous pouvons lui refaire un petit polissage et un nouveau traitement de surface !


Hormis les 750 millièmes d'or qui sont fixe, les pourcentages d'éléments d'alliage sont variables. Viennent également s’ajouter dans ces compositions quelques éléments secrets pour garantir la couleur, la dureté, la résistance ou la malléabilité.


Un alliage de plus dans la gamme des "précieux" est le Vermeil symbolisé par un poinçon en V. C'est de l'argent (au minium 800) recouvert d'un plaquage de 5 microns d'or 18 carats.


QUEL COUT POUR L'OR RECYCLE ?

L'or se vend au cours du jour - un bijou en or recyclé ne sera ni moins cher ni plus cher.

Le recyclage de l'or entraine des coûts de démontage (de-sertir les pierres - quartz, saphir rose, diamant) et séparer les métaux précieux), d'affinage (procédé pour passer de l'or 9k, 14k ou 18k en or 24k) et des pertes lors de la fonte dont nous devons tenir compte.


NOTRE DÉMARCHE

Nous avons décidé de travailler de l’or recyclé provenant de bijoux démodés ou cassés issus de ventes aux enchères de la région pour s’inscrire dans une démarche locale et d’up-cycling.


Nous travaillons également avec votre or ; la transmission de bijoux en or ou en platine offre la possibilité de les modifier pour les mettre au goût du jour en gardant la symbolique qu’ils représentent.

Si vous possédez des bijoux démodés ou cassés (jonc, gourmette, solitaire, trilogie, anneaux ou alliances de mariage) ; nous vous proposons d’utiliser leur or (et également les pierres précieuses - diamants, émeraude, grenat, tourmaline, turquoise, péridot, rubis ou saphir) pour fabriquer avec finesse et délicatesse votre nouveau bijou.

Votre or est alors affiné en or pur (24k), fondu et retravaillé par nos joaillers partenaires pour donner vie à votre nouvelle création.


Le prix de votre bijou est diminué de la valeur de l’apport en métal au cours du jour et nous vous offrons une réduction de 10% additionnelle pour votre démarche responsable.


Notre créatrice, gemmologue (FGA) analysera les bijoux pour vérifier leur teneur en or et les types de pierres précieuses avant toute opération de transformation. Pour connaitre les poinçons apposés sur les bijoux vous pouvez vous référer au site des douanes.



RÉPARATION

Nous pouvons également prendre soin de vos bijoux en platine, en or 18k ou en argent.

Un polissage peut les faire briller de leur éclat initial, une simple soudure peut redonner vie à une bague ou une chaine endommagée, une pierre précieuse peut être re-sertie si une griffe est cassée ou changée si vous l'avez fracturée ou perdue et un rhodiage redonne une brillance à votre or blanc !

N’hésitez pas à demander un devis.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout